vous avez du courrier

discworld

Le sifflement prolongé s’amplifia, suivi d’un clapotement lent et régulier. Le ciel se déchira, les nuages s’écartèrent pour laisser passer la tortue qui porte le monde sur son dos.

La toute petite planète retint son souffle. L’ombre de la tortue grandit jusqu’à recouvrir complètement le désert de sable blond. Puis elle s’immobilisa, à la perpendiculaire du phare-baobab.

Stupéfaite, j’écarquillai les yeux et vis la grande échelle de corde se dérouler jusqu’à mes pieds. Un lézard mordoré entreprit de descendre, prudemment, lentement, serrant dans sa mâchoire un rectangle bleu.

Lorsqu’il fut enfin à terre, deux heures après, il m’interpella :

-« J’ai du courrier pour toi ! »

Plus personne n’écrivait de lettre dans ce monde. Les plumes et le papier étaient reléguées au grand musée de l’humanité. Même les claviers avaient disparu dans l’oubli. Lorsqu’ils se trouvaient éloignés les uns des autres, les hommes communiquaient par transmission de pensées.

Qui pouvait donc écrire encore ? Certes pas quelqu’un d’ordinaire, me dis-je.

Le lézard me tendit l’enveloppe, que j’ouvris fébrilement. Un kilomètre de papier couvert d’une écriture ronde et généreuse, se déversa sur le sol. Les mots dansaient, virevoltaient, m’interpellaient au passage…mais, curieuse et impatiente, je  me dirigeai directement vers le bas de la feuille. Là, je reconnus immédiatement la signature de la longue missive. Une signature éblouissante comme un astre, soulignée d’une clé de sol : Jimmy !

Jimmy était vivant…quelque part sur une autre planète…une planète qui ressemblait à la mienne !

Emue, je ne savais comment agir. Il y avait si longtemps que je n’avais pris ma plume…et le lézard attendait…

La tortue qui porte le monde sur son dos, cligna d’un oeil, puis de l’ autre et réfléchit un long moment.

Enfin, de sa voix caverneuse, elle déclara :

-« Si tu tiens à répondre, fais-le immédiatement.

Ou sinon…

je repasserai dans mille ans ! »

24 réflexions au sujet de « vous avez du courrier »

  1. Je fais régulièrement des rêves où ma boîte aux lettres est remplie de missives… Les vraies lettres avec de l’encre véritable restent un symbole fort, j’attend aussi des signes, on en attend tous je pense. Bisous, passe un bon dimanche

    J'aime

  2. Le temps de la tortue… Que ce texte est empreint de poésie ! Et la chute est savoureuse. Délicieuse. Rater l’instant, repoussé à mille ans, toute une vie…
    Un régal Louv’, merci.

    J'aime

    1. Rester en alerte, afin de ne pas rater l’instant..et surtout,surtout, ne pas hésiter trop longtemps ! Mille ans c’est long mais c’est court aussi…
      A bientôt Nathanaël.

      J'aime

  3. Je me souviens de cette tortue qui nous porte sur son dos. Je l’ai loupé quand j’avais quinze de quelques minutes, je dois attendre son passage prochain, une éternité… ça va être long, surtout…
    Merci Louv’ pour ce texte poétique en diable. Jimmy a beaucoup de chance. Bises.
    Jonas

    J'aime

    1. La tortue a le sens de l’humour. Je suis certaine qu’elle passe beaucoup plus souvent qu’elle ne l’affirme 🙂 Mais il ne faut pas la louper !!!
      Belle soirée Jonas, bises.

      J'aime

  4. Et ton récit nous prouve qu’en quelque monde que l’on vive, les messages sont nécessaires. Sur ta planète, au moins, on prend le temps, de lire, d’écrire, de répondre. Merci Louv’ pour ce récit d’une écriture très pure.

    J'aime

  5. Bonsoir
    Quand je pense que tu voulais arrêter d’écrire ….. cela aurait été pure folie.
    Comme toutes les fées j’aime les récits que l’on dit fantastiques.. Mais au fait l’est-t-il vraiment? A mon avis je ne crois pasA quand la vraie missive qui arrivera du bout du monde?
    Bientôt Louv’, mon amie , bientôt (sourire)
    Bisous tout plein
    Celie

    J'aime

    1. Moi je ne suis pas une fée 🙂 alors il se pourrait bien que ce récit « fantastique » ne le soit pas vraiment…
      Belle fin de soirée Célie, bisous tout plein.

      J'aime

    1. Je sais que tu aimes le « fantastique », alors ce monde étrange doit te plaire, oui. Merci Jean-Pierre et bonne journée à toi.

      J'aime

    1. Du « chant des loups » à « opalie », Jimmy ré-apparaît, toujours dans un monde entre parenthèses..
      Merci Mony, à bientôt.

      J'aime

  6. Bonsoir Louv’ !
    J’adore avoir du courrier, j’espère bien qu’on ne lâchera jamais les correspondances écrites ! Mais cela semble bien parti…
    Dans ton monde, le temps passe très vite on dirait ! J’aime cet univers…animalier ^^
    Bises, bonne soirée !

    J'aime

    1. Pour l’une le temps passe vite, pour l’autre il s’étire..:) Peu importe, le temps et l’espace ne font qu’un, dans ce monde. Quant au courrier de papier, j’espère avec toi qu’il ne disparaîtra jamais.
      Bonne journée Naïs, bises.

      J'aime

votre trace ici...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s