dérision dérisoire

Fragilite

Aujourd’hui les chrysanthèmes, ces fleurs impériales d’extrême Orient, que l’Occident a destiné aux cimetières, allez savoir pourquoi.

Ailleurs symbole de longue vie, vénérés. Ici rois d’un jour, qui pourriront à la décharge, comme pourrissent les corps.

Tous les Saints seront satisfaits et les consciences bien au chaud.

Dérision dérisoire pour une douleur que rien, jamais, ne peut effacer.

Mieux que personne, le poète W.H.Auden l’a exprimée ainsi :

« Funeral blues »

Arrêtez les pendules, coupez le téléphone,
Empêchez le chien d’aboyer pour l’os que je lui donne,
Faites taire les pianos et les roulements de tambour
Sortez le cercueil avant la fin du jour.

Que les avions qui hurlent au dehors
dessinent ces trois mots « Il Est Mort »,
Nouez des voiles noirs aux colonnes des édifices
Gantez de noir les mains des agents de police

Il était mon Nord, mon Sud, mon Est, mon Ouest,
ma semaine de travail, mon dimanche de sieste,
mon midi, mon minuit, ma parole, ma chanson.
Je croyais que l’amour jamais ne finirait : j’avais tort.

Que les étoiles se retirent, qu’on les balaye.
Démontez la lune et le soleil,
videz l’océan, arrachez les forêts,
car rien de bon ne peut advenir désormais.

 Wystan Hugh Auden (1907-1973)

13 réflexions au sujet de “dérision dérisoire”

  1. Comment écrire une oraison funèbre après cela… moi aussi j’aime beaucoup les chrysanthèmes et je préfère les voir à la façon due l’extrême orient. Bon week end . Bises Dan

    J'aime

  2. Bonsoir Louv’
    Très beau ce poème
    Et c’est aussi vrai pour ces fleurs -ces chrysanthèmes que nous les européens ne cultivons que pour la Toussaint.
    Il existe de nombreuses de variétés. toutes aussi belles les unes que les autres. c’est une plante robuste qui demande peu de soin et qui font dans les jardins
    de magnifiques massifs.
    Quand à les offrir juste ce jour là a nos parents ou amis décédés… je trouve que c’est dommage. Ce n’est pas une plante’ triste ‘ mais tout le contraire
    bisous tout plein

    J'aime

  3. c’est un poème qui est traduit de multiples fois sur internet, parce que l’entreprise est très difficile, le mieux sans doute est d’en écouter la musique en anglais, il touche énormément depuis qu’on l’associe à cette scène de film si émouvante… bref ce jour n’incite pas à l’euphorie, Louv, n’est ce pas ?

    J'aime

    1. Oui, il en existe de multiples traductions, j’ai choisi ma version préférée en Français car tout le monde ne comprend pas l’Anglais. J’avoue que j’ai découvert l’auteur depuis « 4 mariages 1 enterrement ». Tu as raison Emma, ce jour n’incite guère à l’euphorie ; la grisaille de novembre lui va bien.

      J'aime

    1. Personnellement j’aime beaucoup cette fleur aux mille couleurs et au parfum suave. Je n’hésite pas du tout à en décorer mon jardin. Cet article paru dans le Nouvel Obs. est très intéressant, merci Carole.

      J'aime

  4. Pas mal du tout ce poème d’Auden. C’est assez différent de la poésie française (esprit & rythme).
    A la place de « pourrir », qui est toutefois une assez bonne description, je préfère : « Oui, tu es poussière et à la poussière tu retourneras  » (Genèse 3:19).
    C’est plus exact, in fine, car il ne restera que des molécules, qui seront sans doute réutilisées par d’autres organismes.
    Gros problème pour les théologiens chrétiens, qui l’ont résolu (pour eux), avec le concept d’âme immortelle qui habite notre corps mortel.

    J'aime

    1. J’ai employé le verbe « pourrir » délibérément, par provocation. De toute façon si les âmes existent, elles ne reposent guère sous les pierres tombales…

      J'aime

    1. J’ai « horreur » également de cette période, pour mille raisons. A part Halloween qui continue à me faire sourire. A bientôt Jean-Pierre.

      J'aime

votre trace ici...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s