l’homme aux mains d’argent

Aux fils du vent et du soleil,

aux Saintes-Maries-de-la-mer,

à la musique que j’aime,.

Maintenant que tu es parti, tu leur diras, Manitas. Tu leur conteras le vent dans les roseaux du Vaccarès. Tu leur conteras les chevaux de la mer, les flamants roses posés sur l’étang des Launes. Et puis quand leurs yeux seront remplis de lumière, tu prendras ta guitare et tu les feras vibrer au rythme flamenco. Comme avant, tu sais, là-bas, au bout du monde, sur cette terre sauvage où règne l’âme gitane. Salut à toi, Manitas.

11 réflexions au sujet de « l’homme aux mains d’argent »

votre trace ici...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s