la clé des dunes

temps-qui-passe

Le temps presse.

Le temps presse m’indiquent les aiguilles qui s’affolent. Panique sur Opalie !

J’avais pourtant fermé la porte à clé pour qu’elle ne s’échappe pas mais elle a glissé dessous et s’est volatilisée.

Par tous les Saints du Walk of fame, où est-elle passée ? La plage me chuchote mon intuition.

En courant plus vite que le vent, je la rattraperai ! Du moins je m’en persuadai.

Et me voilà sur le sable mouillé de la dernière pluie, par un petit matin de printemps pourri.

Indifférents à  ma détresse,  le renard philosophe et le goéland unijambiste ont entamé une partie de poker.

A-t-on idée de jouer aux cartes quand le temps vous échappe ?

La mer s’est mise à galoper, le soleil a bousculé la lune et s’est imposé sur l’horizon.

Et moi je reste plantée comme une endive, à lui faire de grands signes de la main, espérant un au-revoir, à bientôt, que sais-je…

L’heure d’hiver a pris la clé des dunes.

Elle n’a pas attendu que je lui rende les baisers que je lui avais volés…

 

16 réflexions au sujet de “la clé des dunes”

  1. Je connais ta planète, je l’ai tant arpentée. Je n’y ai vu aucune trace du temps qui passe, j’y ai vu des animaux marins, volant, j’y ai vu de la blancheur à faire rager une dent, j’y ai vu des sourires larges comme des marées, j’y ai vu de l’amitié sincère habillée par le faux col d’une bière, j’y ai vu tant de choses, mais je n’y ai pas vu le temps passer. Car le temps est comme nous ma chère Opale, il oublie souvent d’exister. Bises. Jonas

    J'aime

    1. Le temps n’existe pas en réalité, c’est nous qui l’avons inventé. Tout ce que tu as vu est donc intemporel. Tout change tout le temps, et pourtant tout est pareil dans une autre dimension. Mais je m’égare…Il ne nous reste qu’à exister au moment présent…Bises.

      J'aime

  2. Je refais une tentative!
    Contrairement au goéland et au renard, les Saints du Walk of Fame ne sont pas des Sages.
    Tout de même, quelle planète! Je suis encore une fois sous le charme.
    Juste un regret: cette endive…tu te fais du mal, Louv’:)))

    J'aime

votre trace ici...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s