ombres au soleil

OLYMPUS DIGITAL CAMERANe plus entendre les grondements de la bête.

Ne plus sentir la planète qui tremble.

Quitter la route pour un sentier de chèvres…

Là-bas, un peu à l’écart du village, les deux amis ont quitté leur éternité et se racontent des histoires.

Sur les berges dorées de la Volane, l’un se tortille la moustache en sifflant Ouraloup et l’autre ré-ajuste son écharpe de soie blanche, qui glisse…

Tendez bien l’oreille et avec un peu d’imagination, par-delà la chanson du torrent, le vent vous soufflera ce poème dédié à Antraigues…

Mais avant, allumez les cigales, prenez l’accent rocaill..eux de Gascogne, appuyez bien sur chaque syl..la…beu… et laissez vous porter …

NONCHALAN-CES

« Prononce-t-on Antrai-gues, Antraï-gues ?

Faut-il enten-dre entrai-de, entra-illes ?

C’est un village qui tress-aille

Entre la trui-te et le nid d’ai-gle

Le soir venu, ça défourai-lle

Des gueules ta-illées au canif

S’envoient en l’air et se cham-aillent

Sous l’oeil tolérant du shé-rif

Qui tringue à main tes étoi-les

Entre deux nuits, entre deux toi-les

Etoi-le rouge, étoi-le d’or…

Antrai-gues, c’est un château-fort

Ai-le de pierre sur l’Ardè-che

Qui couve l’art…bonsoir la Dè-che… »

Claude Nougaro

3 août 1992.

17 réflexions au sujet de « ombres au soleil »

  1. Tu nous offres une jolie escapade dans les mots et les ambiances de ces poètes chers à nos coeurs. Parfois, je pense à eux et me demande comment ils auraient traduit cette époque troublée que nous vivons…

    J'aime

  2. Salut Louv’ ! Quelle idée intelligente ce montage vidéo/son/génie Nougaroien en strates de plaisir. l’eau me coule encore dessus et les cigales effacent les cloches citadines. Merci. Bises. Jonas

    J'aime

    1. Tu manquais à ma planète, Jonas. Je suis ravie que tu refasses surface.
      Allez, écoute encore le chant du torrent, les cigales et le glou-glou de la bouteille au frais, ça fait du bien non ?

      J'aime

  3. bonjour
    voilà bien longtemps qu’ici je n’ai posté. Cette photo est magnifique et respire la sérénité. Bisous tout plein une amie qui pour autant ne t’oublie pas

    J'aime

votre trace ici...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s