c’est une maison bleue

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’homme ne fait pas que détruire. Il bâtit des ouvrages d’art, érige des gratte-ciels et des forteresses, démesurés, insensés, à l’image de son propre ego et le résultat n’est pas toujours heureux. Mais il est des exceptions ; San-Francisco en est une. La belle est un écrin où l’Art Déco, le style Victorien, et les tours de verre et d’acier, se lovent en parfaite harmonie.

alamo-square_940x705A l’arrivée des deux compères, la ville avait revêtu sa tenue de soirée. Un dernier rayon de soleil jouait à cache-cache entre les buildings et caressait la baie avant d’y plonger. Le Golden Gate, alourdi par une circulation trop dense, soudain s’illumina d’orangé pour signifier son courroux. Alcatraz avait disparu dans la brume et sur les quais affluait la faune de la nuit.golden gate

Le lendemain fut consacré à une flânerie sur le « Wharf ». Marilou voulait absolument manger des crevettes à la Compagnie Bubba Gump. Cette fois encore elle se projeta dans son cinéma et scruta les bateaux accostant sur le port, espérant vaguement y apercevoir Forrest sur son crevettier, ou même le Lieutenant Dan’….Incorrigible, elle est…OLYMPUS DIGITAL CAMERA

…Le vieux Cable-car grinçait toujours autant et montait péniblement Powell Street. Au terminus ils descendirent et se mêlèrent à la foule, une foule de tous les sexes…et fière de l’être ! Une foule cosmopolite, blanche ou de couleur, filiforme ou obèse et sans complexe aucun. Des bandes d’étudiants, futurs traders ou ingénieurs de la Silicon Valley. Mais parfois sur les mêmes trottoirs, les laissés-pour-compte et les junkies. A chaque coin de rue résonnaient des notes de jazz. « Jimmy aimerait cela » –  pensa-t-elle. (Incorrigible elle est, oui je sais, je l’ai déjà dit). L’Amérique dans toute sa diversité et ses contrastes.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En ce début de Mai, Frisco ne faillait pas à sa réputation de ville la plus fraîche de Californie. Marilou releva son col et pressa le pas. Avant de quitter le centre-ville, elle tenait à vérifier si la « maison bleue » n’avait pas changé de couleur depuis sa dernière visite. maison bleueSatisfaite, elle sourit en pensant à Bob, ce vieil hippy indécrottable. Mais Sausalito et ses « house-boats« , ce serait pour demain….

14 réflexions au sujet de « c’est une maison bleue »

  1. Ce que j’aime chez toi, c’est cette manière que tu as de nous entraîner dans ce monde réel et nostalgique à la fois. Il y a chez toi un parfum de rêve en cours, sans cesse revisité. Je ne connais pas SF, mais je sens qu’elle flotte là, près de moi. Merci Louv’. Jonas

    J'aime

    1. M’enfin, quand te décideras-tu à aller à Frisco ? C’est une grosse lacune à ta culture mon cher Jonas. Et puis…c’est elle la plus belle, je te jure !

      J'aime

  2. San Francisco, la Californie, l’ Amérique sont des endroits inconnus pour moi, sinon par la télévision…Et ils le resteront, sans doute, pour toujours ! Dommage…Sausalito, la Silicon Valley, la « maison bleue », des endroits qu’une infatigable « globe-trotteuse » comme toi connait « par coeur »……Ma destination la plus lointaine, j’ose à peine le dire, ce fut la Syrie dans les années 70. Maintenant, le trajet Belgicie-Provence nous suffit…Bises, Jean-Pierre

    J'aime

  3. Très bel article sur un pays que je ne connais pas du tout, sauf la maison bleue évidemment………..
    Je vois que Marilou et Jimmy n’ont pas complètement disparu (sourire)
    Bonne journée Louv’ !!!!

    J'aime

    1. Je n’ai pas beaucoup de mérite, SF est magnifique et il y aurait tant à dire…Un blog n’y suffirait pas.
      Marilou et Jimmy ? C’est une histoire sans fin (sourire).
      Bonne journée Gitan !!!

      J'aime

  4. Incorrigible elle est mais pour notre plus grand plaisir. Tes photos superbes et ton texte passionné ne font que confirmer ce que je pense: s’il y a un endroit qui me fait rêver aux USA, c’est bien San Francisco.

    J'aime

    1. Moi aussi c’est là que je me poserais si c’était possible. J’ai rencontré un jeune serveur qui se plaignait de la vie chère là-bas, mais pour rien au monde il ne quitterait Frisco…

      J'aime

votre trace ici...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s