l’oeil du coyote

coyote

Sous les corbeaux qui tournoient,  famélique et lourde de cette sève nourricière qui  ne leur suffit plus, elle surgit de nulle part.

Le désert se fond en son pelage sable et le vent nous hérisse le poil.

Nous nous dévisageons, femelles absolument.

Que cherche-t-elle ?

Dans l’oeil du coyote, j’ai vu tout l’amour du monde.

Et la détresse profonde qui en résulte…

11 réflexions au sujet de « l’oeil du coyote »

  1. Un face à face de reconnaissance et de respect mutuel. Un échange aussi intense qu’éphémère. Bises Dan
    A mon tour de prendre quelques semaines pour explorer le nord de l’Italie. Camping itinérant dans la région des lacs avec le confort minimum pour un bénéfice maximum. A bientôt

    J'aime

votre trace ici...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s