Back to the roots – le bayou

« pou m’trouver c’est pô défficil tu suis l’chmin j’qu’au bout et lô, ya l’peck-up avec mon nom marqué d’ssus »

C’est ainsi que Norbert Leblanc (*), personnage haut en couleurs et connu comme le loup blanc, nous indiqua de son délicieux parler Cadien, comment le rejoindre dans le bayou (**).

La barque glisse sur les eaux sinueuses nappées de vert et nous pénétrons au coeur de la fantasmagorie. Telle une armée espagnole, les cyprès barbus et torturés se tiennent au garde-à-vous. Figés dans l’éternité par quelque sort vaudou.

Notre guide nous conte sa vie de chasseur d’alligators et ponctue chaque phrase d’une savoureuse anecdote. (je prends note que la meilleure façon d’attraper ce monstre reptilien est de lui offrir un morceau de touriste…)

L’orage est dans l’air, le ciel s’assombrit. Un vent chaud plisse la surface de l’eau. Norbert fait silence ; il surveille les mouvements de la faune.

« laissez le bon temps rouler » comme ils disent…je voudrais que le temps s’arrête…

Quand soudain, nous retenons notre souffle. Le seigneur du marais surgit de la profondeur ténébreuse et s’élance hors de notre trajectoire. Alors que les tortues s’affolent, l’aigle pêcheur risque une tête hors de son nid. Un héron prend la pose. Un seul mot me vient à l’esprit : harmonie…

(*) Norbert Leblanc swamp tours : Tél : 1 337 654 1215 – Breaux Bridges – Louisiane

(**) bayou : nom d’origine indienne (bayuk) signifiant « sinuosité, serpent » et désignant les méandres du Mississipi pénétrant dans les terres. Par extension nom donné à la région des marécages en Louisiane

15 réflexions au sujet de « Back to the roots – le bayou »

  1. Coucou Martine , vous avez fait une belle balade encore , les photos sont magnifiques et ce morceau colle parfaitement 😉

    Attraper cocodrie, ça fait beaucoup d’ouvrage.

    Sauter dans l’eau avec coco, ça prend beaucoup de courage.

    Se battre avec cette grosse bête là, ça fait du halayage.

    Pis fait attention à quoi tu fais,

    Ou tu deviendras son déjeuner.»
    😀

    en as tu mangé Martine ? J’avoue que j’aurais eu un peu les jetons …
    Bees et merci pour ce joli billet

    J'aime

    1. Oh j’adore ton petit texte 🙂 c’est du créole ? Pour répondre à ta question nourriture, non je n’en ai pas mangé. Primo je suis végétarienne, et puis voir les morceaux avec des os, nager dans une épaisse sauce rouge piment..beurk. Mes coéquipiers en ont mangé, il paraît que le goût se situe entre le poulet et le poisson.
      Bon week-end Juliette, bees 🙂

      J'aime

    2. Oui effectivement, il s’agit bien de créole, différent du langage français acadien.
      Les « gens du marais » ont vécu des décennies de la chasse. De nos jours, avec les fermes d’élevage d’alligators le prix d’une peau est descendu de 75$ à 5$. Quant aux chasses organisées pour les nantis en mal de sensation, je suis totalement contre. Heureusement que je n’ai pas vu ce genre de spectacle, j’aurais été agressive…grrrr !

      J'aime

  2. Curieuse et fascinante région…Des marais inhospitaliers, c’est le moins qu’on puisse dire !! Et une musique que j’adore…..Je collectionne les albums ! Bises et à bientôt, Jean-Pierre

    J'aime

    1. Je ne retiens que « fascinante ». Quant à la musique qui accompagne cet article, comme toi j’adore !
      A bientôt Jean-Pierre, bises

      J'aime

  3. Les Revival, quelle riche idée ! Et ce croco, on en mangerait… Peut-être que le bon Mr Leblanc pourra se charger de lui faire une offre que la bestiole ne pourrait refuser. Non ? Bon d’accord, on oublie… Et pour les santiags ? Non plus… Bon. Merci Martine pour cette très belle balade en musique qui par le fait devient une ballade. JP

    J'aime

    1. Hum…cette bestiole ne me dit rien qui vaille. Que ce soit en sauce cajun ou en santiags, non merci. Quant aux Credence…évidemment je n’ai pas résisté 😉

      J'aime

  4. encore des lieux et un nom qui enclenchent des rêves de littérature et de cinéma… quel beau voyage ! as tu croisé le fantôme d’Huckleberry Finn ?

    J'aime

    1. N’ayant pas lu « les aventures d’Huckleberry Finn », son fantôme n’a pas daigné se montrer à moi. Mais je compte bien remédier à cela ! -)

      J'aime

votre trace ici...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s