insomnia méli-mélo

(A ne pas lire en cas de blues)

Il est 5h du matin et ce n’est pas du rock’n’roll qui tourne dans ma tête.

C’est le bruit des bombes et le ronflement des flammes, c’est le claquement d’un fusil et le hurlement des enfants…

Dormir, oublier, dormir encore.

C’est sûr, nous allons tous cuire à petit feu, à moins que le fou appuie sur le bouton rouge. Nous n’aurons pas le temps.

Et moi et moi ? Toi, rien, dors !

Bientôt la fête des mères dans ce pays. On revient toujours gueuler sur la tombe de sa mère (Romain Gary – la promesse de l’aube -).

Dans l’ordre des choses, les mères meurent avant les enfants. Certains bousculent les choses.

Dormir, ne plus penser, dormir encore…

Nos petites misères, nos petits bobos, nos grands états d’âmes…

Et moi et moi ? Toi, tais-toi !

Le temps qui passe passe trop vite, pour toi, pour moi.

Happy birthday.

Nous n’irons pas à Tarfaya compter les étoiles.

Le bruit du chaos gronde toujours…

Juste besoin du son du silence.

10 commentaires sur “insomnia méli-mélo

    1. Honte de rêver, jamais ! Non, j’ai honte d »appartenir à l’espèce humaine. On m’a parfois reproché de préférer la compagnie des animaux…ben oui j’ai des raisons 😉 Bees Juliette

      J’aime

  1. Théodore Monod :
    « Et si l’aventure humaine devait échouer… Supposition absurde ! L’homme n’occupe-t-il pas le sommet de l’évolution biologique ? N’est-il pas le seul animal dont la tanière s’éclaire la nuit ? Le seul aussi qui soit capable d’avoir une histoire et de l’écrire ?

    L’antique Serpent nous l’avait promis : Vous serez comme des Dieux …
    Et la puissance, certes, nous l’avons eue, au moins matérielle.
    Nous, les rois orgueilleux de la création. Nous les maîtres d’une terre bordée de nuit…

    Mais si l’homme n’a pas la sagesse de respecter la vie, le monde ne risque-t-il pas de continuer sans lui ?  »

    et déjà Mirabeau, cité par le même  » Les hommes sont comme des pommes, quand on les entasse, ils pourrissent. »

    Elle , avait la solution : https://youtu.be/axv_PnNBd4I

    Aimé par 1 personne

    1. Je fais partie de ceux qui rêvent, Mony, et pas seulement de vacances au soleil. Mais il arrive un moment où on ne peut plus se voiler la face. Pourtant, je ne me sens pas coupable, j’ai honte.

      Aimé par 1 personne

votre trace ici...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s