chanson d’automne

Les feuilles mortes se ramassent peut-être à la pelle, mais les chansons sublimes sont éternelles. Il en est une qui me hante dès septembre venu ; il s’agit de « la chanson de Prévert« .

Gainsbourg qui n’était pas encore Gainsbarre, admirait Prévert et c’est en hommage aux « feuilles mortes » qu’il composa « la chanson de Prévert« .

Chanteur timide et peu connu à l’époque (1961), il lui fallut beaucoup d’audace pour frapper à la porte du poète afin de lui demander l’autorisation d’utiliser son nom.

Gainsbourg raconte : « Jacques Prévert m’a reçu chez lui, 6 bis, cité Véron. À 10 heures du matin, il attaquait au champagne. Il m’a dit : “mais c’est très bien, mon p’tit gars !” et, timidement, je lui ai tendu un papier qu’il m’a signé.« 

Le génie fit le reste.

Au fil du temps, « la chanson de Prévert » devient un grand classique de la chanson française, et revit à chaque solstice d’automne.

C’est toujours avec émotion que je la pose sur ma platine. Un verre à la main, une cigarette…

Merci encore Monsieur Gainsbourg.

2 commentaires sur “chanson d’automne

  1. Une pure merveille bien sûr ! L’automne serait la saison des artistes….Mais mon épouse et moi avons plutôt tendance de sombrer dans la déprime…..jusqu’au printemps !! Gros baisers de nous deux et de Belgique……

    Aimé par 1 personne

votre trace ici...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s