daffodils for ever

daffodils

On a chanté le temps des cerises, les cerisiers roses et pommiers blancs, le joli mois de mai, April in Paris…

Mais qui n’a jamais foulé pieds nus un champ de jonquilles, ne sait pas le printemps.

Pose tes bagages et déchausse-toi.

Regarde, vois ce tapis de velours ensoleillé, imagine sa douceur. Sens-tu cette effluve si délicate, si particulière que jalousent les essences les plus riches ?

As-tu remarqué le frémissement des corolles en émoi, que caresse le vent ? Impatientes et folles, elles s’offrent désespérément. La nature n’attend pas.

Caresse-les, embrasse-les. Allonge-toi et enfouis ton visage en cette promesse généreuse. Enivre-toi jusqu’à plus soif.

Jouis de ce moment et grave-le en toi.

Avril est immortel, je te l’ai dit.

…mais on ne sort pas indemne du temps des jonquilles…

_80848313_80848308