au suivant !

J’aime bien rendre visite à mon médecin généraliste. Enfin, j’aime surtout rendre visite à son chien, un magnifique labrador chocolat, toujours présent à ses côtés.

Donc, ce jour-là, après avoir miraculeusement obtenu un rendez-vous à 20h40, j’arrive au cabinet, toute guillerette, prête à papoter quelques minutes pendant qu’il rédigera mon ordonnance semestrielle.

D’abord je m’accroupis pour caresser le chien et lui dire quelques mots sympas, puis me tourne vers mon médecin : « bonsoir docteur, vous allez bien ? »

En fait il n’avait pas l’air d’aller bien du tout ! Le teint cireux et luisant, des cernes grands comme des soucoupes, le regard glauque…J’avais presque honte de le déranger.

Je commençai à lui parler de la pluie et du beau temps pendant que, machinalement, il serrait le tensiomètre sur mon bras. Quand tout à coup je le vis chanceler, lâcher l’appareil et s’écrouler lourdement de ses soixante kilos tout mouillé sur le sol.

J’avoue que l’espace de quelques secondes, je paniquai.

Le chien, tout content de voir son maitre à terre, vint lui lécher le visage et moi j’entrepris une tentative de réanimation. Mais j’avais beau lui tapoter les joues, lui hurler son prénom dans les oreilles…rien ne se passait. Inertie totale. Respirait-il encore ? Pas sûr…

Appeler le 15 était la seule solution, ce que je fis : « ici le docteur x…, j’ai un patient qui vient de faire un grave malaise dans mon cabinet »

Lorsque les secours emmenèrent le corps, je caressai mon chien pour le rassurer, puis ouvris la porte de la salle d’attente : « la personne suivante s’il-vous-plaît » !

Photo de Binyamin Mellish sur Pexels.com