cool la life

windsurf Quand, le regard embrumé de plaisirs illicites, les fous de glisse s’élançaient sur la vague. Que le mistral asséchait nos peaux de carton bitumé. Que nos crins blond californien, dégorgeaient de sel.

Nous nous sentions libres comme les oiseaux.

On se lavait dans la mer, au Fa douche citron vert, et l’on se nourrissait de riz et de fruits. Rien n’avait d’importance que la vibration des corps et des esprits.

Nous étions ivres de vent, de soleil, d’adrénaline et de vin gris. La nuit, le jour, se confondaient au gré de nos désirs. Le temps n’existait pas, le monde non plus. La planète tournait sans nous.

Nous n’étions plus des enfants, mais le feu de l’été nous brûlait et nous rendait inconscients. La glisse, les vagues, la route, la musique, nous laissaient fourbus mais heureux.

combi wv

Et quand, nous nous écroulions enfin, les bras en croix sur la couchette du vieux Combi VW. Les étoiles nous souriaient et les songes nous portaient vers un autre futur, si bleu qu’il en était indécent.

C’était l’été 89…et Dire Strait chantait :

18 réflexions au sujet de “cool la life”

  1. Quelques heures, quelques jours de liberté, une musique qu’on aime et ce sont des moments précieux emmagasinés dans notre mémoire et nul ne saura nous les voler. Merci, Louve.

    J'aime

  2. 89… Ouais… Au lendemain de cette décennie les mômes commençaient à faire tourner leur dos et leur têtes capuchées sur le sol bétonné des cités. Doucement les glorieuses 70 et 80 prenaient leur parfum d’automne et les surfeurs, les combis VW, l’azur, les frères Knopfler et les plaisirs illicites entraient discrètement dans l’histoire. Merci pour la nostalgie Louv’, qu’il nous faut consommer avec modération. Quoique… Bises pop. Jonas

    J'aime

  3. Je suis passée à côté de tout ça, déjà prise dans l’engrenage. C’est bien de l’avoir vécu et d’y avoir cru, comme tu le dis c’est pour toi maintenant un refuge.

    J'aime

    1. Personnellement je n’éprouve aucune nostalgie. Ce souvenir est un refuge contre les abominations du monde actuel. La (pro)messe a été dite, mais pas tenue.

      J'aime

votre trace ici...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s